Travaux de préparation de la peinture 2017

Par mer voici notre monture

Par mer voici notre monture
été 2013 gracieuseté Michel Sergerie

samedi 8 février 2014

Autres ''douceurs'' de Flamingo et Fort de Soto Florida....



Bonjours à tous, parents et amis du ''MOYAKCAVALE''

Front froid persistant sur la Baie de Tampa, alors on se met au clavier, pour un autre ''extraordinaire et fumant'' épisode de la flibuste du moyaquecavale :-)



Nous n'avons pas navigué trop souvent sur les flots bleus de la Baie de Tampa ces derniers temps parce que, chose assez surprenante, il y a du brouillard. Nous pourrions toutefois taquiner les poissons du coin dans ''l'inlet'' mais le coeur n'y est pas trop depuis les récents exploits de mon bove René, sa conjointe Suzanne et le jeune Miguel Rocheleau. Voir plus bas un cliché de leur pêche de rêve, un beau Marlin de 106 livres. Faut dire qu'après avoir attrapé et vu ma première Dorade, la truite de mer de la place me laisse de glace... faut-y être blasé :-)

Dans les Everglades s'il y a une chose dont cette région n'est pas dépourvue: ce sont des moustiques piqueurs. Elle en est infestée et je n'ose même pas imaginer le phénomène en période estivale. Ces bestioles pourraient facilement nous ouvrir nos ''coolers'' et nous rapporter une bière.....

Par contre, on a beaucoup apprécié la variété de la faune ailée qui était jadis beaucoup plus impressionnante. Flamingo était l'habitat de vastes colonies de flamants roses, leurs plumes et celles d'autres espèces étaient tant convoitées au temps des grands chapeaux style ''Elizabeth'' et des revues de music-hall de Mistinguette et Joséphine Baker, que ces oiseaux étaient victimes d'une contrebande funeste. Les flamants-roses ont élu domicile aujourd'hui sur l'Île d'Andros dans les Bahamas.
D'où l'expression s'en tirer à tire d'aile :)

Nous sommes allés en bateau sur le ''Willdernessway''. C'est un peu comme nos grands lacs du nord québécois, un sentiment d'isolation nous prends. Et il y a cette couleur de l'eau , d'un brun profond et opaque, ça donne froid dans le dos. On s'attend à tout moment, à voir surgir une main comme dans la la fameuse scène finale du film Délivrance. Je préfère de loin l'immensité bleuté du Golf du Mexique.

À Fort de Soto, nous avons fait une belle rencontre. Un petit couple de Québécois qui entreprennent la grande boucle des Amériques (Canada et US jusqu'en Alaska) à vélo. Ils sont super déterminés et sérieux. Ils ont l'appui de qqs organismes de renom, dont Eau Secour. Le but de l'aventure est écologique, faire l'Odyssée en n'utilisant aucune eau embouteillée sur leur parcours. Voici le lien vers leur blog ou est consigné toute la démarche et les péripéties de leur aventure. Nous leur souhaitons de se rendre au  bout de leur projet sans problème majeur.
http://jagbicik.com/category/blogue/

Sur Fort de Soto, il y a peu de moustiques mais il y a des ratons-laveurs de la toute dernière génération. Du High-Tech Racoon. Ils sont tellement performants et goinfres qu'on se demande s'ils ne sont pas parvenue à la bipédie. Toute les nuits les bacs à déchets du campement sont visités et leur contenu recyclé par leur non-moins évolué estomac. Ils sont vraiment impressionnants et tannants! Consigne importante ne jamais laisser votre campement seul. On en a même aperçu un qui reniflait le I-Pad du voisin. C'est de l'évolution ça :)

Quant à être dans la chronique info, j'y vais d'un petit laïus sur le Figuier étrangleur, avec photo à l'appui. Ce diable d'arbre a deux vies, comme le Dr Hyde. En effet, dans un premier épisode de sa vie il est un épiphyte, il parasite le ''Cabbage Palm Tree''. La graine du figuier se plante à la cime d'un jeune spécimen de palmier: les ''racines-aériennes'' migrent  au sol afin d'y puiser son énergie pour accéder à sa deuxième vie, en projetant ses branches vers le haut. Cela donne des arbres très spectaculaires avec des racines nouant et étouffant son hôte, à la cime très étendue, pourvoyeuse d'ombre bienvenue.

Parmi nos essais d'embarcations flottantes en tout genre, nous nous sommes initiés au ''paddleboard'' sorte de grosse planche de surf que l'on propulse avec une longue pagaie, debout en son centre. Pour observer les fonds c'est formidable, mais j'avoue que l'objet m'intéresse au plus haut point pour m'initier au surf, ce qui est parait-il sa fonction première. De mauvaises langues me disent que c'est assurément le bidule le plus adéquat pour me démontrer une fois pour toute que c'est fini le temps où je parvenais à dompter tout ''ski-glisse''. Ça prends-tu des effrontés non mais....

Sur ce, j'espère que vous avez apprécié cette lecture: à laquelle nous prenons grand soin d'ajouter des photos ''parlantes'' sous-poudrées de quelques narcissiques ''selfie'' et ce, dans l'unique but de s'assurer d'un quelconque intérêt ;-)

À plus

Lucie et Michel


Ce type est à l'aise avec les liquides, tous les liquides ....






Notez le palmier qui se fait étrangler par le Figuier.


Figuier adulte, les  racines sont en forme de lames très caractéristiques.

Y font-tu pitié ces boomers!

Scène journalière sur Bunces Pass Inlet près de la pointe de Fort de Soto


Fais dodo mon fidèle ''pneu''
Deux aigrettes neigeuses sur un ''pier'' de Fort de Soto


Le  pont ''Sky Way'' franchissant la Baie de Tampa

Une pause dans l'odyssé de nos jeunes cyclistes

Aigrette à ''shoe-claque jaune'' probablement une jeune aigrette neigeuse ... comme nos ados... faut que ça flashe!!

Grand Héron bleu.... Flamingo

Balbuzard très fréquent dans les Everglades

Pas trop évident, attention ''la main'' va surgir.... on fout l'camp d'ici!


Beauté sur Middle Cape , Golf du Mexique. 


Lucie!!! s'tu un  vrai gator tu penses?


Un type vu à Flamingo. Lucie pense que c'est Bruce Willis. Moé j'pense que cé chose là! 'Dupuis....madame la Présidente'



Le ''brocoli '' sur notre site de camping à Flamingo

La pêche de rêve de René Roy et Miguel Rocheleau 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire