Travaux de préparation de la peinture 2017

Par mer voici notre monture

Par mer voici notre monture
été 2013 gracieuseté Michel Sergerie

lundi 8 décembre 2014

Le ti-galop continue...

Salut à tous

Nous voilà en chute libre vers le sud.

On fait du millage, c'est le salaire des retraités de la voile.

À la faveur de notre cinq nœuds de moyenne de notre monture et du 8 heures de clarté en cette saison, on se paye un bon petit quarante milles nautique à chaque jour. On planifie nos mouillages du soir sur cette base.

Nos journées vont comme suit: levée 6 hr. déjeuner, départ 7hr. , 16 hr pm on est ancré, on prends une tite bière de planification pour la prochaine journée. 

Pas qu'on s'ennuie, Oh!que non. Mais le passage des immenses ''sound'' que sont l'Albermarle et le Palimco par l'ICW est assez monotone.

Cette étendue vaste comme le Nouveau-Brunswick et presque aussi ''plate'' est une gigantesque mare à canard. D'ailleurs les Américains y font voler sans vergogne leurs coucous armés, vue le peu de population dans cette vastitude. Il n'y a que des chasseurs de sauvagine, des ''snowbird'' en migration et des petites bourgades rurales qui résistent à l'austérité de ce ''plat pays''.

Nous avons jeté la pioche à deux reprises dans ce ''no man land'' inhospitalier. Heureusement que cette contrée jouit d'un doux climat car l'épinette y serait très heureuse. Plus rude le climat, et la moyak ne serait pas qu'un non sur l'étrave d'un voilier qui passe.

À propos de froidure, on n'en souffre pas trop, nous nous sommes procuré une petite chaufferette sécuritaire au propane qui est une merveille. Il y a aussi notre bonne étoile qui veille sur nous en nous faisant bénificier de la clémence de Dame Météo. On se croise les doigts.

C'est d'avantage le vent qui nous menace. Demain nous encaisserons un ''cold front'' bien à l'abri dans Cedar Creek, Caroline du Nord. Deux jours de repos à faire des travaux en entendant siffler le vent dans les haubans...

Cédar Creek sera sans doute notre dernier mouillage dans le ''inland'' du Cap Hatteras. Le cold front passé nous n'aurons qu'un petit 25 milles vers le sud pour atteindre Beaufort NC sur le littoral Atlantique.

Les augures météos prévoient un vent de secteur nord pas très fort mercredi, ce sera l'idéal pour une sortie en haute mer. On prévoit sortir de l'inlet de Beaufort dès 4hr le matin et embouquer en fin de journée la passe de Masonboro et mouiller à Wrigtsville SC, une ballade de 60 milles nautiques.

Soyez patients l'hiver finira bien par lever les feutres, mais d'ici là, il faut quand même en profiter, bon patin, bon ski et bon peltage ;-)

Lucie et Michel


Hissez çà!  Qu'est-ce qui faut pas faire pour être conforme au protocole maritime

Port de Norfolk . Si ça se trouve! La grisaille et le crachin sied bien aux bâtiments de guerres 

Cinq barres barres de flèches... Cétait un costaud

Une belle unité traditionnelle comme seul les ''Amaricains'' ont le secret....

Le Mille ''0'' de l'ICW , c'est l'hôpital de Norfolk

L'ouverture sur la gauche est l'entré du Canal de Alligator River et de la Pongo River, Mille 105

Un brin de toilette avant d'entrée dans le Canal

Sillon coté Nord

Et le coté sud , pas très photogénique l'ICW et son plat pays...

1 commentaire:

  1. Bonjour vous deux, bien heureux de vous voir enfin en mouvement. Si vous vous cherchez un endroit à Beaufort où vous ancrer afin de pouvoir quitter le matin à la noirceur il y a un petit endroit près de la bouée verte 35, soit N 34 degrés 44.263, W 076 degrés 40.860. C'est que dans la ville de Beaufort même c'est pas mal serré. Sinon il y a près de la coast guard (Fort Macon) près de la bouée verte # 23), mais lorsque nous sommes passés au printemps, il faisaient de travaux et il y avait plein de barges et de tuyaux à cet endroit.

    Michel
    www.lerapideescargot.com

    RépondreSupprimer