Travaux de préparation de la peinture 2017

Par mer voici notre monture

Par mer voici notre monture
été 2013 gracieuseté Michel Sergerie

samedi 2 janvier 2016

Pour mettre la table

Salut à nouveau parents, amis et supporteurs du voilier Moyak

Notre saison de navigation pour cette année 2016 a débuté en novembre 2015.

Le bateau était entreposé sur la terre ferme au nord de la Floride sur les rives de la St-John River. Plus précisément à Green Cove Springs Marina. C'est donc à cet endroit que nous nous sommes pointés, ma valeureuse conjointe et moi, gonflés et chargés à bloc, parés pour l'aventure et... le gros travail.

Le  menu des radoux planifiés s'avéraient des plus copieux. Eh! bien on a été servis.
À notre ''to do list'' déjà chargé s'est ajouté la remise en forme (c'est le cas de le dire) du balcon avant du bateau, qui a été heurté par la grue-cavalier lors du déplacement d'un bateau qui était dans notre voisinage. J'ai dû faire moi-même le travail pour le redresser. Il ont accepté sans façon mon tarif horaire des plus juteux. L'incident s'est donc bien terminé.

Au risque de vous étourdir un peu voici une petite liste des travaux qu'il fallait à tout prix réaliser:
Installer l'échangeur de chaleur pour le refroidissement de l'huile hydraulique de la transmission.
Installation du nouveau rail d'écoute de grand voile à l'avant du cagnard (dodgers).
Mise en place du nouveau plancher de cockpit en ''polyéthylène'' (matériel léger qui ne rouillera pas).
Installation du radar et du nouveau GPS.
Installation du canot de survie.
Rehaussement du niveau des éviers de la cuisine par l'ajout d'une cale dans le but d'améliorer l'écoulement.
Deux couches de peinture ''antifooling'', etc....

Évidemment tout ça s'accompagne des multiples manipulations d'outillages et de matériel pour la mise en oeuvre, ce que l'on appelle familièrement en français, les ''setup'' .

Ceci a pris au total six semaines.

Nous avons mis à l'eau le 10 décembre, avons encore besogné 5 jours à quai pour finalement larguer le 16 décembre. Avons atteint le havre de Vero Beach le 20 décembre.

C'est à notre arrivée à cet endroit que nous avons appris le décès de mon Père et avons convenus d'y faire nos quartiers en attente de s'envoler pour le Québec le 6 janvier.

Nous sommes sur un mouillage à l'épaule du bateau d'un couple formidable qui surveilleront notre embarcation pendant notre absence. Mon ''bove'' Gilles, '' cette authentique ressource naturelle'' nous sera encore une fois cette année d'un précieux secours en nous trimbalant d'un endroit à l'autre et même à l'aéroport. On est quand même vernis... Non? Voilà brièvement évoqués les premiers pas de notre aventure nautique 2016.

On est pas malheureux du tout, on est affairé comme il se doit et le train de la vie se charge toujours de nous tirer du lit sans tambour ni trompette.

La navette chargée à bloc... direction Floride

Devant le cagnard (dodgers) le nouveau rail d'écoute de gr.voile

canot de survie 

le radar sur le poteau babord du bossoir et l'an prochain sur l'autre à tribord, ce sera l'éolienne

Notre mouillage (moorings) le ''20 Vero Beach City Marina '' et notre compagnon à l'épaule







3 commentaires:

  1. Un beau contrat d'exécuté. Félicitation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut mon hom

      Toujours content de recevoir tes bons commentaires de support.

      Supprimer
  2. Bonjour Lucie et Michel, nous venons tout juste de lire vos deux blogs. Michel, nous sommes vraiment désolés pour le décès de ton père et vous offrons nos plus sincères sympathies. Vous êtes probablement en famille au moment où nous vous écrivons. Vos récits sont toujours très intéressants à lire, nous apprenons toujours de nouveaux mots. Prenez soins de vous, on continue de vous lire et de vous envier... Vos voisins, Liliane et Michel

    RépondreSupprimer