Travaux de préparation de la peinture 2017

Par mer voici notre monture

Par mer voici notre monture
été 2013 gracieuseté Michel Sergerie

samedi 6 février 2016

Ça bardasse dans le Gulf Stream

Bonjour parents amis et supporteurs de l'odyssée du Moyak

On a mit beaucoup de temps avant de se remettre à la rédaction de ce blog.

En espérant que ce long silence n'est pas découragé l'intérêt de nos lecteurs.

Nous sommes revenus du Québec à la mi-janvier. Notre séjour là-bas s'est très bien déroulé. De bien belles retrouvailles, émouvantes et réconfortantes. Rituel familial qui vous remet sur les sentiers de la vie.

Le temps de menus préparatifs et on relance la machine vers le sud. Première étape vers Fort Pierce par l'ICW, de là nous prenons la mer le lendemain vers Lake Worth. Belle sortie de 40 milles nautiques (mn) par vent nord-est, léger et soutenu.

De cet endroit, la prochaine étape est Fort Lauderdale par l'ICW à nouveau, 40 mn pour nous y rendre sans rien de particulier à signaler sauf les quelques petites sueurs froides habituelles à l'approche des nombreux ponts à faire ouvrir et aux passages des haut-fonds toujours présents près des inlets.

À Fort Lauderdale nous mouillons au Lake Sylvia. Nous y sommes à l'abri pour le passage d'un autre front froid. Nous profiterons de la présence de nos amis Mona et Édouard, des navigateurs émérites sur Argo V,( aujourd'hui retirés de la chose ''mouillée''), pour refaire un peu la cambuse. Avec leur voiture nous irons faire une visite au West Marine de l'endroit. Un passage obligé car il manque toujours des ''cossins de bateau'' su'un voilier :)

Cette ville est la caverne d'Alibaba du marin. On y trouve tout en rapport avec cette activité.
Elle n'a pas volé son surnom de ''Venise US''. Son réseau de canaux est littéralement un labirynthe, bordés de luxeuses demeures ou est ammarré le chic yacht de service, voué aux expéditions de pêches en haute mer du weekend. On voit bien qu'ici, la civilisation du loisir fait parti des meubles. Il y a toujours des gens en vacances.

Nous filons vers Miami par l'ICW, un petit 25 milles nautique sans histoire. Nous rejoignons au mouillage du ''Monument'' près du quartier de la fameuse Miami Beach, des amis de bateau, Sylvain et Louise du voilier Tribull.

Leur voilier est aussi un biquille, du réputé fabricant anglais Westerly. Sylvain, bricoleur hors pair a fait de ce voilier de 26 pieds à l'origine, une petite merveille. Tout le tintouin du voilier hauturier y loge; radar,éolienne, panneaux solaires, dinghy, tout y est. On ne se douterait jamais que ce voilier date de 1969. Bravo Louise et Sylvain pour cette belle réalisation.Voici leur site internet  http://www.tribull1.com/ ou est consigné tout les récits de leurs nombreuses aventures. 

C'est avec eux que nous entreprendrons la traversé du Gulf Stream de cette année. Nous nous jetons à l'eau à la faveur d'une brève fenêtre météo prévoyant des vents favorables sur une durée de 10 heures, avec à la clé, un départ de nuit. En cette année d'El Nigno il faut profiter de ce que nous offre ''dame nature''.

Dès le départ de l'inlet du port de Miami, autour de minuit, il y a un faible vent d'est qui ne correspond pas aux prévisions météo, on  hésite mais nous décidons de poursuivre. Au milieu du Gulf Stream à l'aube, nous voyons quelques grains dans notre direction, nous faisons route vers Bimini, une traversée de 45mn. Au passage de ceux-ci ça forcit passablement, 20 à 25 nœuds du sud-ouest des rafales à 30. Beaucoup d'embruns, de la pluie et grosse mer par le travers. Nous naviguons avec le génois ouvert deux tiers et trois ris dans la grande voile, la gîte est importante mais sous contrôle et on avance bien avec le moteur. Nous approchons Bimini et ma crainte est de faire la petite passe par ce vent fort du sud-ouest. Ma surprise est totale car bien que rouleur avec des vagues de 6 à 7 pieds qui déferlent parfois à la faveur de la remontée des fonds, l'entrée se fait sans peine.

Nous sommes satisfaits, nous avons pris 12 heures, que nous avons  bien surmonté dans des conditions difficiles, surtout sur le dernier tier du parcours où nous avons dû barrer, notre pilote ne répondait plus. La traversée du Gulf Stream est pour nous le point culminant en matière de défi nautique, par la suite les passages en mer sont toujours, sous le vent d'une d'île, dans des ''sounds'' ou sur de vaste étendues d'eau peu profonde que l'on appelle des ''bancs''.

C'est d'ailleurs notre prochaine étape, la traversée du ''Great Bahama Bank''. Nous voulons l'enjamber et nous rendre non-stop, à un endroit mal-famé des temps jadis, Morgans' Bluff Harbour sur l'Ïle d'Andros. Le Morgan dont il est question ici est le fameux pirate Morgan. Le même nom aussi, qui ''navique'' aujourd'hui sous l'étiquette du célèbre rhum ''Captain's Morgan''.

Nous franchirons cette étape en 16 heures (92mn), avec départ de Bimini en milieu d'après-midi et arrivé en matinée le lendemain à Andros. La traversée du banc fut très agréable, avec pour ainsi dire aucun vent et une belle nuit étoilée. Au matin, nous franchissons le North-West Passage et bifurquons au sud vers Morgan's Bluff avec un bon vent du Nord-Est pour nous porter. Le seul Hic! fut de barrer 16 heures d'affilée n'ayant pas eu le temps, au cours de la relâche à Bimini pour remettre le pilote en fonction. Heureusement que nous avions le feu de navigation de Tribull pour nous guider.

La petite baie de Morgan's Bluff est bien abritée sauf du vent nord. Nous en profitons pour réparer le pilote et la toilette qui elle aussi réclamait des soins :-) Nous ferons relâche deux jours. Nous achèterons notre forfait internet là-bas, il y a là, oh! surprise un comptoir Batelco. Nous pouvons aussi y faire les douanes.

Prochaine étape Nassau sur l'Île de New Providence. Je découvre un mouillage potentiellement intéressant dans l'ouest de l'Île, West Bay. Ce sera notre prochaine destination, c'est tout juste à 26 mn. Nous levons l'ancre à 7h 30 le matin.

La traversée fut un peu plus longue à cause du vent d'Est qui tourne Sud-Est et nous oblige à faire des bords. Le premier bord prit la moitié du trajet, avec du courant de travers qui freinait notre progression. Nous utilisons toute l'artillerie, voiles complètes et moteur, et cette fois JP, le pilote fonctionne! Sur l'autre bord, le courant nous pousse, nous progressons mieux. Tout ces efforts sont récompensés, West Bay est très jolie, vaste, avec de l'eau couleur émeraude. En plus de ces attraits, elle est située tout près de la route qui traverse le ''White Bank'' vers les Exumas. Nous nous félicitons de cette découverte, cela constitue un excellent plan ''B'' pour contourner Nassau.

Prochaine étape, Nassau, 15 mn. Nous  acceuillerons Gilles, le frère de Lucie. Il nous accompagnera pour la prochaine semaine, vers les Exumas pour atteindre la capitale Goergetown.

Voilà, pour le moment, et quelqus photos.

Portez-vous bien tous et n'hésistez pas a faire des commentaires,on adore être lus.

Lucie et Michel

Notre mooring no.20 à Vero Beach avec nos nouveaux copains Jane et David

Vue vers le sud de la passe à Bimini, il faut passer entre l'écume des vagues. Je suis dans mon mât au Blue Water Marina pour le cliché

Vaillant Tribull et son capitaine Sylvain

Sylvain et Louise du Tribull.Un couple célèbre de navigateurs du Québec et des Bahamas







2 commentaires:

  1. Content d'avoir de vos nouvelles
    Gulf Stream rock and roll [ouf yesser]
    soyer prudent bonne chance

    RépondreSupprimer
  2. Bravo! On continue de vous suivre avec intérêt à partir du Mexique. Bon Vent!

    RépondreSupprimer